Le cumin, une épice "caméléon" essentielle en cuisine !

Publié par Epices Karina le

Le cumin, le caméleon des épices - www.epiceskarina.com

 

Il y a des épices qui brûlent, des épices qui apportent de l'arôme et des épices qui vous réchauffent le coeur comme le cumin. 

Le cumin est assez doux et assez gentil pour s'accorder avec les autres épices, assez terreux pour exprimer ses liens avec la terre, et assez exotique pour se distinguer. 

Un peu d'histoire 

  • Les graines de cumin ont été "trouvées" en Syrie 2000 ans avant JC.
  • Les Grecs gardaient sur leur table un bol de cumin comme nous aujourd'hui avec notre moulin à poivre.
  • Le cumin est mentionné 2 fois dans la Bible: l'Ancien Testament comme une culture qui mérite une attention particulière; dans le Nouveau Testament comme une monnaie avec laquelle on pouvait payer la dîme.
  • En plus de sa valeur culinaire, il a longtemps été présenté comme médicament. Les premiers textes médicaux grecs ont affirmé qu'il freinait "l'hystérie" chez les femmes qui, compte tenu de rôle restrictif des femmes dans la société à l'époque, rend le diagnostic lui-même au moins un peu hystérique.....
  • La médecine contemporaine est d'accord avec les affirmations anciennes selon lesquelles le cumin favorise la digestion.

Le cumin, un vrai caméléon 

Le cumin a trouvé un terrain particulièrement fertile au Mexique. Depuis qu'il a été mélangé avec des saveurs endémiques mexicaines, comme les piments, le rocou et le chocolat .... il est aussi devenu mexicain. 

Le cumin est international. Que vous soyez en Inde, au moyen Orient, en Europe ou en Amérique vous le retrouvez à un moment ou un autre dans votre assiette car il fait partie de la majorité des mélanges d'épices traditionnels. 

Une fois introduit dans un nouveau pays, le cumin a toujours su se trouver une place dans la cuisine locale et c'est la raison pour laquelle c'est aujourd'hui l'épice la plus utilisée dans le monde. 

C'est un vrai caméléon !  


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire