La galette de Pu Erh vert : un cadeau original pour Noël !

Publié par Epices Karina le

L'origine de ce thé est lié au climat tropicale de la région chinoise du Yunnan. Durant la saison humide, les feuilles de thé vert préalablement séchées reprennent leur humidité et ainsi s'oxydent puis fermentent comme un thé noir puis post-fermentent. 
Ce pu-erh appartient à la famille des thés murs compressés. Auparavant monnaie d'échange avec les pays frontaliers, transportés à dos d'animaux, le Pu-erh Bingcha fait partie de la culture chinoise et se consomme essentiellement sur place. 
Cette tradition appartient au Patrimoine culturel Chinois, protégé et confidentiel. 
La Fabrication : 
La particularité du Pu erh provient de la qualité des feuilles issus des théiers anciens âgées de 1500 ans. C'est à la meilleure saison, le printemps, que les nouvelles feuilles sont rigoureusement cueillies. 
Séchées de manière traditionnelle au soleil, les feuilles sont entreposées durant une longue période en cave. 
Elles sont ensuite compressées à la vapeur dans les moules en forme de galette, de brique ou de nid. Chaque galette est enveloppée individuellement dans un papier de coton, scellée grâce à une colle alimentaire naturelle, lui permettant de poursuivre son affinage. Pour faciliter leur transport et leur échange, les galettes sont traditionnellement regroupées par 7 unités dans un feuillage de bambou.
Toutes ces précautions génèrent un thé d'une qualité exceptionnelle et rare que nous vous invitions à déguster.
Ce thé a la particularité de se bonifier avec le temps.  Après de nombreuses années une galette millésimée peut valoir autant que le meilleur des Premiers grands crus classés de vin. 
Propriétés médicinales : 
Le Pu-erh possède d'importantes vertus médicinales  : 
  • Il facilite la digestion
  • Il facilite la réduction du cholestérol
  • Il a un pouvoir mange-graisse
  • Il a une faible teneur en théine

Dégustation : 

Ce thé se déguste comme un vin : avec les yeux, le nez puis la bouche. 

Sa complexité aromatique vous surprendra au fur et à mesure des infusions successives (jusqu'à 10). 

  • Feuilles sèche : longues pousses duveteuses torsadées compressées. Odeur boisée et de terre, légèrement sucrée. 
  • Feuilles infusées : pousses brunes. Odeur de sous-bois. 
  • Infusion : en bouche, fraîche et délicate, ni amertume, ni astringence. Velouté, arômes boisée, réglisse, notes de noix et de prune. 

Préparation Traditionnelle : 

Théière en terre cuite de préférence (de préférence), mini passoire de tasse, petites tasses en terre émaillée et une bouilloire. A préparer idéalement sur une table chinoise permettant de récupérer l'eau. La température de l'eau conseillée est de 95°C.  

  1. Prélever un morceau de galette de la taille d'une cuillère à café à l'aide d'une pointe de couteau ou d'un pic métallique. 
  2. Verser l'eau frémissante sur la théière ainsi que dans les petites tasses
  3. Placer le portion de thé dans la théière et rincer le thé une fois. Jeter la première infusion. 
  4. Mouiller les feuilles à nouveau, ôter l'eau des petites tasses et servir immédiatement. Ne pas laisser infuser. 
  5. A renouveler 10 fois ! 
Bonne dégustation 

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire